0

Qu'est-ce qu'une bonne bouteille de vin, sinon le souvenir privilégié d’un instant de partage, d’amitié, de fête, de débat, d’amour ?"

En façonnant ces verres à partir de bouteilles collectées, nous avons choisi d’offrir une seconde vie à ces instants sacrés.

Nos produits

13741290_522767534595505_2055198964_n.jpg

Débattre

"Négocier n’est pas mon affaire, bluffer non plus. Je m’énerve, je m’irrite et montre à l’adversaire le fond de mon sac pour en avoir plus vite fini et reprendre le débat avec moi même” 

13724642_1715283462057349_1020854818_n.jpg

Rire

"Qui de vous n'a pas regretté cet âge où le rire est toujours sur les lèvres" 

13741183_1738994436357345_1633669569_n.jpg

Danser

"L'état de danse: une sorte d'ivresse qui va de la lenteur au délire, d'une sorte d'abandon mystique à une sorte de fureur"

 

Art et manière

Issu de bouteilles récoltées dans de nombreux établissements partenaires en Baie de Somme, chaque verre est le fruit d'un travail 100% français et artisanal. Chacune des multiples étapes de la fabrication nécessite un savoir faire artisanal qui nous pousse à travailler avec les meilleurs artisans du verre en France. Les teintes varient selon les bouteilles, offrant ainsi une palette de nuances aux subtils dégradés, du translucide parfait (Danser), aux élégantes alliances de verts, jaunes et de bruns (Rire et Débattre). Nos verres sont conditionnés par pack de six. Leur coffret, en carton recyclé, est signé par Judith & Julia, notre team créa.

 

Histoire

C’est l’histoire de deux amis: Emeric Cruchant Fleuriau et Gauthier Decarne. Désireux de ne rien perdre de l'esprit de convivialité et de partage inhérent à la dégustation d’un bon vin, ils décident de redonner vie à leurs bouteilles, vidées jusqu’à la dernière goutte.

L’aventure commence dans la cuisine d’un appartement Parisien où Emeric et Gauthier découpent avec les moyens du bord, les « vestiges » de leurs soirées entre amis, passées à Rire, Danser et Débattre. Le succès du concept se révèleaussi rapide que le manque de bouteilles à découper. Les deux amis entament donc un partenariat avec des restaurateurs de la Baie de Somme, où a grandi Gauthier, y collectant une fois par semaine les bouteilles vidées de leur vin et pleines de souvenirs.

Ainsi démarre la production à grande échelle, faisant intervenir différents artisans qualifiés pour chacune des nombreuses étapes de fabrication d’un verre. En juillet dernier, 1000 verres sous le bras, les deux entrepreneurs se lancent à la conquête de l’Ouest, sillonnant la côte du Touquet jusqu’à Biarritz, à la rencontre de potentiels distributeurs. 15 jours plus tard, après 1000 kms, 1500 verres écoulés dans une vingtaine de concept stores et un carnet de commandes bien rempli, Q de bouteilles est né.