Les gammes Q de bouteilles et les différents types de bouteilles de vin

On ne présente plus la bouteille de 75 cl qui est un standard international, mais au-delà de la contenance d’une bouteille de vin, il existe une multitude de formes, teintes et décors possibles. “Danser”, “Débattre”, “Rire”, “Séduire”, ce sont les noms donnés à nos gammes en référence à la citation : « Une bouteille est souvent le témoin d’un pas de danse, d’un débat, d’un éclat de rire, d’un jeu de séduction. ». Elles se distinguent aussi et surtout par le choix de la bouteille qui les définissent. Une bouteille de Bordeaux pour façonner un verre, un jéroboam de champagne pour un vase, un magnum de rosé pour une planche, les collections Q de bouteilles se déclinent en fonction des bouteilles utilisées. Dans cet article, (re)découvrez nos gammes à travers les différents types de bouteilles de vin et leurs spécificités.

Les différents types de bouteilles de vin

Pour différencier les bouteilles de vin et mieux comprendre leurs spécificités, il faut tout d’abord s’intéresser à leur composition. Le verre est aujourd’hui l’un des matériaux les plus utilisés pour les récipients, dont les bouteilles de vin. En plus d’être écologique car recyclable à l’infini, il est le matériau idéal pour la conservation et le vieillissement du vin.

Le verre est produit à partir de matières premières naturelles, fabriqué en mélangeant du sable (silice), de la chaux, de la soude et enfin des additifs ajoutés en fonction de l’usage destiné du verre (magnésium pour la résistance, oxyde de fer pour obtenir une teinte verdâtre…). La fabrication d’une bouteille en verre ne s’arrête pas là. Au mélange précédent est ajouté du calcin, des débris de verre provenant des déchets de fabrication ou de la collecte sélective. Le calcin a plusieurs avantages : en valorisant les déchets de verre, il permet d’éviter le gaspillage et d’économiser sur les matières premières prélevées dans la nature. Les bouteilles de Champagne, par exemple, sont à 90 % composées de calcin. C’est à partir de 1974 que l’industrie verrière française s’est lancée dans une véritable politique de recyclage du verre et aujourd’hui, 79,9% des emballages en verre sont recyclés.

La teinte

La couleur du verre des bouteilles est loin d’être un détail anodin. Elle varie en fonction des régions et des vins, allant du verre incolore au brun fumé, en passant par le vert bouteille ou la teinte feuille morte. Les nuances vertes protègent le nectar de la lumière et de l’oxydation et les teintes brunes ont des effets filtrants sur les rayons UV nocifs au vin. Les teintes blanches des bouteilles incolores sont parfaites pour apporter transparence et luminosité aux vins rosés.

La contenance

Les grandes régions viticoles offrent de nombreuses tailles traditionnelles autres que le format standard de 75 cl.

  • Fillette : 37,5 cl (soit ½ bouteille)
  • Magnum : 1,5 litre (soit 2 bouteilles)
  • Jéroboam : 3 litres (4 bouteilles)
  • Réhoboam : 4,5 litres (6 bouteilles)
  • Mathusalem (ou impérial) : 6 litres (8 bouteilles)
  • Salmanazar : 9 litres (12 bouteilles)
  • Nabuchodonosor : 15 litres (20 bouteilles)

Bien que nos verres, bougies et coquetiers soient façonnés à partir de bouteilles de 75 cl, nous utilisons d’autres tailles de bouteilles, notamment pour nos collections de vases (fillette, bouteille, magnum et jéroboam) et de planches (bouteille et magnum). Dans notre boutique, vous pourrez également trouver des pièces uniques et des vases façonnés à partir de réhoboam et mathusalem.

La forme

Les régions viticoles se démarquent par la forme de leurs bouteilles. Les deux formes les plus répandues sont la « bordelaise » et la « bourguignonne ». La « bordelaise » a une forme haute et droite, des épaules larges destinées à retenir le dépôt et une teinte verte, marron ou incolore en fonction du type de vin. Ce sont ces bouteilles que nous utilisons pour nos gammes Débattre et Séduire. La « bourguignonne », utilisée pour notre gramme Rire, a une forme plus large, légèrement conique et des épaules douces et tombantes. La teinte principale est dite « feuille morte », elle présente d’élégantes nuances de jaune.

Les bouteilles de champagne, utilisées pour notre gamme Buller, sont conçues pour être capables de résister à la pression du gaz carbonique d’où leur verre plus épais que celui des bouteilles de vin.

Aujourd’hui, la taille et la forme de la bouteille sont de plus en plus considérées comme des vecteurs marketing. On voit apparaître de nouveaux vins qui se font remarquer par des bouteilles aux formes et couleurs originales, comme c’est le cas de la bouteille bleue par exemple (que l’on utilise pour notre collection en collaboration avec la Maison Degrenne).

Les gammes Q de bouteilles

« Une bouteille est souvent le témoin d’un pas de danse, d’un débat, d’un éclat de rire, d’un jeu de séduction. ». Cette phrase pleine de sens a inspiré le nom des gammes Q de bouteilles : Danser, Débattre, Rire et Séduire.

  • Gamme Danser
    verres, vases, coquetiers et planches façonnés à partir de bouteilles de rosé
  • Gamme Débattre
    verres, vases, coquetiers et planches façonnés à partir de bouteilles bordelaises vertes
  • Gamme Rire
    verres, vases et planches façonnés à partir de bouteilles bourguignonnes
  • Gamme Séduire
    verres, coquetiers et planches façonnés à partir de bouteilles bordelaises marron

En décembre 2018, la gamme Buller s’est ajoutée à notre collection de vases. Elle est issue de bouteilles de Champagne.

Découvrir les gammes Q de bouteilles